Comment débuter comme chauffeur de taxi : C’est parti, c’est l’aventure!

espace taxiAprès avoir brisé la glace en débutant ma première journée comme chauffeur de taxi,  et avoir franchi la première étape de commencer enfin à travailler avec des clients sur la route.
Après la première journée bien stressante où j’étais maladroit dans le peu de situations dont les courses se sont présentées, la deuxième journée était une continuité de la première et le contraire en même temps.

Je m’explique:
  • Une continuité, parce que j’apprends toujours et qui apprends fait des erreurs, grandi et gagne en confiance de plus en plus.
  • Et le contraire, car elle me fait découvrir les bons coté du métier. Je gagnais en confiance de plus en plus, j’ai fais plus de courses, j’acquis de l’expérience, je commis des erreurs mais moins que la journée de la veille. Une belle aventure qui commence!
Comme je suis une personne qui aime beaucoup travailler avec le public et échangé avec les clients, je crois que je trouve mon compte en parlant avec: MES CLIENTS!
Mes clients, dans presque tous les cas, étaient mon meilleurs GPS.

Exemple de courses:

  • Le jeune homme de culte que je prenais du coin de la rue vers l’oratoire St-Joseph, ce dernier, je crois, m’a donné sa bénédiction pour bien avancer dans mon nouveau travail que je découvre.
  • Ce journaliste que j’embarque vers son travail, avec qui, en si peu de temps, nous avons fait le tour du monde en politique, social, économie, aussi de l’avenir et du passé.

A peine débarqué, je l’entends déjà commenter sur les ondes de la radio de radio-canada au 95.1 FM.

  • Une fête d’enfants fini, une maman et des enfants au coin de la rue me remercie de les embarquer car les autres confrères ne voulaient pas s’arrêter car quatre enfants et pleine de ballonnes dans les mains faisait pas l’affaire des chauffeurs… Mais pas moi! Moi, j’arrête et je les ramasse.

Les enfants sont le future et c’est important qu’on les accompagne et qu’on fasse partie de leurs beaux souvenirs. Si possible que des beaux.  

C’était un plaisir que j’embarquais la maman et les enfants qui étaient  joyeux, comme s’ils l’étaient pour moi qui commençais ce nouveau travail.  Particulièrement, quand on vient de fêter ses sept ans.

Joyeux anniversaire à la petite qui grandit.

  • Merci à la maman qui par le fait même me fait découvrir ce fameux poste de la zone 450 qui engendrera ma prochaine première grande course. Grande par la grandeur de la cliente que je voyagerai, par la course que je ferai et enfin le voyage qu’elle fera : Montréal-Bordeaux.
En quelques minutes à peine, je suis rendu premier sur le poste et une jeune femme, gros sac et qui tire une valise, m’esquisse un sourire et fait le tour du taxi. Je descends lui ouvrir le coffre arrière  et y mettre la lourde valise et la voila installée sur la banquette arrière : A l’aéroport Dorval s’il vous plait!
Une première! C’était une artiste de scène et du cirque. Après avoir passée deux semaines de vacances à Montréal et à Québec, la voila partie pour une nouvelle tournée en Europe, le sud de la France, la Bosnie…et le voyage commence.
Bonne voyage!
Je fais ma dernière tournée et ma journée est faite.

Laisser un commentaire