Lancement de six nouveaux taxis MV-1

taxi-mv1

Lancement de six nouveaux taxis MV-1

Le transport adapté pour personnes à mobilité réduite et handicapés bénéficie dans ce projet pilote de dix semaines de taxi universellement accessible. Depuis le 25 février dernier, six prototypes nouveaux taxis MV-1 sillonnent les rues de Montréal, Laval et Longueuil. A noter, que c’est une première au Québec mais à travers le Canada, Ottawa, Winnipeg et la ville de New-York en possède présentement 250. Ces taxis MV-1 sont disponibles  à la fois pour la clientèle régulière et handicapée.

Grâce une rampe déployable sur les côtés, peut accueillir un fauteuil roulant à l’intérieur du véhicule et jusqu’à quatre passagers.

L’objectif premier de ce projet est d’évaluer la réaction des clients à ce type de véhicule.

Avantages :

–      Spacieux, comparativement aux véhicules de transport adapté actuel. Ainsi le client à mobilité réduite ou lourdement handicapé entre directement avec le fauteuil roulant dans le taxi;

–      Massif

–      Sécuritaire

–      Confortable

Inconvénients:

–      Véhicule, relativement cher, le prix de base aux États-Unis est de $40,000. Avec l’option gaz naturel, on ajoute au prix de base $9,000.

–      La consommation de carburant est très importante avec les prix actuel de l’essence et considérant le moteur V8 et le poids de plus de 5000 livres.

Ils ont dit :

–       Dory Saliba, Président du Comité provincial de concertation et de développement de l’industrie du taxi (CDCDIT) : « Ça fait longtemps qu’on l’attend».

–      Rosanne Couture, Directrice générale de l’Alliance des regroupements des usagers de transport adapté du Québec : «Pour les passagers à mobilité réduite, se déplacer est toujours problématique. C’est un pas très important pour le Québec».

–      Denis cartier, Consultant pour MV-1 Canada : «Un jour, on souhaite qu’il y en ait plein dans les rues et que les personnes à mobilités réduites puissent héler un taxi dans la rue au même titre que la clientèle régulière».

jacques larouche

Impossible aucune chaise roulante roule sur les trotoirs pour halle des taxis….non rentable pour faire du taxi dans quelques villes que se soit….jacques larouche

Espace Taxi

Salut Jacques,
Merci de passer par ici, tu seras toujours le bien lu.
Je comprends que c’est un peu limité pour les chaises roulantes. Quant à la rentabilité, essayons d’abord pour voir.

Pat

Je suis en retard, mais ce blog est bien discret sur la toile! Considérant comment sont faites nos routes au QC, je ne pense pas que « massif » soit un avantage. Comme on doit payer notre gaz (à Montréal), plus le véhicule est gros et gourmand, moins le chauffeur se fait de sous. Puis on ne peut pas continuer à extraire autant de sous des clients, car plus c’est cher, moins ils le prendront, le taxi!

Le seul avantage est qu’on te laisse passer sur la route!

D’après ce que je sait, ce genre de taxi sera discriminé à l’aéroport, vu qu’ils pensent à favoriser les modèles hybrides.

Espace Taxi

Merci Pat de ton passage par ici et se sera toujours une joie de lire tes commentaires.
En fait, en ce qui a trait à nos routes et aux nombrables chantiers rien de tout ça n’ide vraiment le taxi.
Les véhicules hybrides sont mieux pour le taxi mais trop chers. Quant à l’aéroport, premier arrivé, premier servi. Il n y a pas de raison de favoriser un et de discriminer l’autre.

DANIEL MARZILIANO

C EST PAS 9000$ DE PLUS POUR UNE PROPANISATION CLEF EN MAINS C EST 5500$ MERCI DE DONNER LES BONS RENSEIGNEMENT

Répondre à Pat Annuler la réponse.