Comment peut-on améliorer la qualité du service par taxi à Montréal?

Je comprends que la Loi du travail ne limite pas le nombre d’heures qu’une personne peut travailler par jour. Mais si on limite, par exemple, à un quart de 12 heures de travail par jour par chauffeur, le service sera meilleur, les chauffeurs seront moins fatigués, la conduite sera moins dangereuse, il y aurait moins de taxi sur la route et en ville et plus de travail pour les chauffeurs et satisfactions aux propriétaires.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*