Des inspecteurs pour contrer le transport illégal à Montréal

IMG_20150819_132043Dans le but de lutter contre le transport illégal, en général et Uber, en particulier, le Maire de Montréal Denis Coderre injecte de l’argent supplémentaire pour recruter de nouveaux inspecteurs, attirés au Bureau du Taxi Montréal (BTM).

À compter du 31 août 2015 prochain, deux postes d’inspecteurs temporaires seront ajoutés au Bureau du Taxi Montréal pour renforcer l’équipe d’inspecteurs en place, qui travaille déjà d’arrache-pied dans les multiples infractions liées au transport illégal dans la métropole québécoise.

Le transport illégal fait perdre aux québécois des millions de dollars en taxes non perçues. Uber fait partie de ceux qui offrent du transport illégal, conséquemment, la compagnie ne paie pas de taxes au trésor public.

Le Maire Denis Coderre et son administration ont le soutien indéfectible des montréalais et de l’industrie du taxi, tant qu’il travaille pour faire respecter les lois et règlements du transport rémunéré de personnes.

Il faut mettre en œuvre tous les moyens nécessaires pour contrer le transport illégal et Uber à Montréal.

 

«La solution? Pour être légal, Uber et son UberX doivent se soumettre aux lois et règlements. Il doit obtenir un permis d’exploitation d’Intermédiaire en Service pour encaisser l’argent des courses des contribuables montréalais.»

Le bureau du taxi Montréal BTM fait un travail remarquable pour faire respecter les règlements du transport rémunéré en ville.

L’ajout de deux inspecteurs au BTM ne représente qu’une goute d’eau dans l’Océan. Ce n’est pas assez pour raisonner Uber et éradiquer le transport illégal. Il faut appliquer les lois et sévèrement.

Sachant que les politiciens s’achètent et se vendent comme des petits pains chaud;

Sachant qu’Uber riche est puissant dont la valeur dépasse les 50 milliards de dollars US, selon Wall Street Journal du vendredi 31 juillet 2015;

Il peut bien acheter et corrompre politiciens et gouvernements pour imposer sa volonté afin de modifier les règlements et continuer de travailler dans l’inégalité…légalement, tout comme il rembourse à ses chauffeurs fautifs les frais de remorquage et de contraventions.

IMG_20150819_135419

Si Uber est de bonne foi, pourquoi s’obstine-t-il à se soumettre aux lois et règlements du transport par taxi?

Laisser un commentaire